Une habitude liée à l’enfance

D’aussi loin que je me souvienne j’ai toujours pratiqué la correspondance.

Enfant j’ai habité plusieurs années en Côte d’Ivoire et au Cameroun. Nous étions donc loin de la famille, notamment de nos grands-parents. Mon grand-père maternel nous envoyait de longues lettres et inventait pour nous des histoires.

Mon père était avec nous mais avait parfois des déplacements professionnels longs dans d’autres pays. Je me rappelle qu’il m’envoyait des cartes postales où il me parlait du pays dans lequel il se trouvait.

Est-ce pour cette raison que l’écriture de lettres et de cartes a toujours été très importante pour moi ? Sans doute. L’enfance a sur nos existences une influence déterminante.

La correspondance est d’abord une manière de rester en lien avec quelqu’un. Un fil rouge entre les êtres.

J’ai souvent déménagé et j’ai donc des amis un peu partout. Correspondre permet de rester en contact.

Bien sûr il existe aujourd’hui les textos, les mails, la messagerie instantanée, qui sont très agréables à utiliser et permettent d’avoir des conversations rapides. Mais écrire et recevoir une lettre reste un plaisir unique et incomparable. Pourquoi ?

La correspondance est une expérience créative

Choisir une jolie carte ou en dessiner une soi-même, écrire avec des stylos colorés, glisser une petite surprise dans l’enveloppe (une photo souvenir, quelques autocollants ou encore un carnet ou un livre), coller un beau timbre : tout ceci fait de la correspondance une expérience unique qui nous ancre dans l’ici et maintenant.

Je suis toujours frappée par le plaisir qu’ont mes amis à recevoir un courrier que je leur envoie. La correspondance papier est devenue rare, même si elle revient un peu à la mode. Les gens ont tellement l’habitude de trouver des factures ou des publicités en ouvrant leur boîte aux lettres que l’enveloppe d’un ami leur fait toujours très plaisir.

Ce qui est formidable aussi dans la correspondance c’est sa diversité. J’ai de nombreux correspondants et je n’échange pas avec chacun le même type de courriers.

Quand ils étaient plus jeunes et qu’ils partaient en vacances chez leur père j’envoyais à mes enfants de petites surprises pour leur dire que je pensais à eux : un coloriage, une tablette de chocolat. 
 
Avec l’une de mes amies nous avons correspondu de manière très régulière à une époque  : nous nous confiions sur nos vies. 
 
Avec ma mère nous nous envoyons régulièrement des articles intéressants qui nourrissent notre réflexion car nous partageons un vif intérêt pour la psychologie.

Chacun peut trouver sa propre manière de correspondre, selon ses goûts et ses besoins.

C’est aussi un terrain formidable d’expression de sa créativité. Avec un ami on s’amusait par exemple à détourner des morceaux d’emballage, comme une boîte de sachets de thé en carton, pour en faire des cartes. Je découpe régulièrement des pages de magazine dont l’illustration me plaît ou je récupère du papier cadeau pour en faire du papier à lettres.

Quand je prépare un courrier pour quelqu’un je me reconnecte à l’enfant qui est en moi et qui aime jouer, décorer, fabriquer et j’oublie le temps.

Et vous, pratiquez-vous la correspondance ? Avez-vous transmis ce goût à vos enfants ? Ecrivez-vous parfois des courriers en famille ?

Donec justo dolor Sed ipsum libero ut ut amet, fringilla Lorem massa
Rejoignez-nous !

Rejoignez-nous !

 

Rejoignez-nous pour recevoir des infos exclusives et des astuces autour de l'écriture.

En nous envoyant vos coordonnées, vous acceptez qu'elles soient stockées sur notre site en vue de vous envoyer ces exclusivités.

Vous disposerez d'un lien pour vous désabonner en bas de chacune de nos lettres et vous pouvez demander ici la suppression de vos données.

You have Successfully Subscribed!